Marie Mauron
École maternelle
Saint Rémy de Provence
 

compte-rendu du conseil d’école du 04/11/2016

mardi 15 novembre 2016, par direction

Compte-rendu du CONSEIL D’ECOLE
du vendredi 4 novembre 2016

La séance est ouverte à 18h

Présents :
Les enseignantes : Mmes CLAUDOT, GAY, LALIN, FOREL, CORNEILLE
Les parents élus : Mmes CHALOT, BYASSON, MOUSHINE, ZIJLSTRA-SAMB, PELLEGRIN et SAUZON
Les représentants de la mairie : Mr BONET et Mme JUST
La DDEN : Mme RICO-RELAVE

I- VIE DE L’ECOLE

 RENTREE 2016 :

Présentation des nouveaux parents d’élèves et de la constitution de l’école : 124 enfants dont 48 PS, 34 MS et 42 GS, répartis en cinq classes (GS, MS/GS, MS, PS, PS) de 24, 25 ou 26 élèves.

La directrice informe de la stabilité de l’effectif et de l’équipe enseignante, et rappelle les changements intervenus auprès des Atsems (départ/arrivée, arrêt maladie pour grossesse, mi-temps et changements de section).

En cette rentrée, la directrice rappelle que, comme chaque année, les horaires de l’école ont été modifiés en raison de l’inversion des jours de TAP, conformément à l’engagement pris par la mairie lors de la mise en place de la réforme.

 VOTE DU REGLEMENT INTERIEUR

Par conséquent, la directrice sollicite l’avis du conseil d’école pour modifier la partie "horaires – après-midi" dans le règlement afin d’informer de l’alternance chaque année.
Le texte, voté à l’unanimité, sera modifié ainsi :
" de 13h30 à 15h les lundis et jeudis (rentrée année paire) ou les mardis/vendredis (rentrée année impaire)
de 13h30 à 16h30 les mardis/vendredis (rentrée année paire) ou les lundis/jeudis (rentrée année impaire)"

De même, les membres du conseil ont voté à l’unanimité la modification du texte concernant les jours d’APC : "sont organisées deux fois par semaine, de 11h40 à 12h10, les jours de TAP..." au lieu de " les lundis et jeudis" .

 POINT SECURITE

Tout d’abord, la directrice rappelle l’organisation des entrées et sorties des élèves par la cour, mise en place l’année dernière, et l’ajout depuis septembre d’une enseignante de surveillance avec la secrétaire, dès l’ouverture du portail à 8h20,11h25, 14h55 et 16h25. Elle explique qu’un roulement a été organisé sur l’année pour ce service de surveillance .
Elle ajoute que le petit portillon est dorénavant fermé en dehors des heures d’ouverture, même pendant les TAP.
Elle informe qu’une autre disposition a été prise concernant l’heure de fermeture du portail. Il est désormais fermé à 8h35 au lieu de 8h40, pour permettre à l’enseignante de service de ne pas perdre la totalité du temps d’accueil (temps de classe) de ses élèves. Les élèves retardataires sont ensuite accueillis seuls par la secrétaire à la porte d’entrée tandis que les parents signent la fiche de retard ; La directrice répond à Mr Bonet que cette réduction du temps d’ouverture n’a pas posé de réel problème aux parents d’élèves, que les fratries sont toujours considérées en retard qu’après 8h40, et précise que tout n’est qu’une question d’organisation, en citant l’exemple d’une famille avec un enfant à la République et deux enfants à la maternelle, qui au départ arrivait en retard même en fermant à 8h40, mais qui maintenant laisse le grand dès 8h20 à l’école élémentaire, et arrive à pied à temps à la maternelle.

Les parents d’élèves posent la question de la sécurité aux abords de l’école, suite au signalement qui a été fait début octobre d’une voiture suspecte près de l’Argelier (finalement sans danger) et demandent à la mairie ce qu’elle compte mettre en place. Mr Bonet répond qu’un dossier de demande de subvention a été transmis début octobre, suite à une information ministérielle. Il regroupe les suggestions matérielles pour la sécurisation des écoles. Les besoins pour l’école maternelle Marie Mauron sont l’installation d’un visiophone, la réhausse du portail et grillage de la cour, la pose de verrous sur certaines portes et la fourniture d’un système d’alerte individuel relié sur la centrale-intrusion (demandé par la directrice après l’exercice intrusion-attentat, pour tout le personnel). Mr Bonet informe qu’ils veulent éviter de mettre du personnel statique devant les écoles, mais que la police municipale et la gendarmerie tournent et sont vigilantes.

Mme Claudot informe ensuite d’un exercice intrusion-attentat réalisé le mardi 4 octobre à 9h45. Le scénario était le suivant : un intrus (représenté par elle-même) s’introduisant en escaladant le portail de la cour, muni d’un appareil photo devait essayer de prendre une classe en photo. Les élèves avaient pour consigne d’avertir s’il voyait quelqu’un avec un appareil photo, afin que tout le monde se cache en silence.
Les enseignantes n’ont pas eu le temps d’avertir leur collègue , et toutes les classes ont été prises en photo l’une après l’autre ! Malgré tout, les élèves ont réalisé l’exercice de confinement et ont très bien joué le jeu.
L’exercice a permis de voir que les portes donnant sur la cour sont une porte ouverte à quiconque enjambe le portail, que la transmission de l’alerte (cri ou corne de brume) n’est pas possible ou efficace selon la situation, et qu’il n’est pas possible de s’enfermer totalement dans la plupart des salles.
Suite à cet exercice, une réflexion a été menée par l’équipe enseignante. Il en résulte une demande de travaux (serrures ou verrous à certaines portes) et de matériel (médaillon d’alerte pour chaque personnel, relié à la centrale intrusion) à la mairie, ainsi qu’une confirmation de la nécessité de fermer la porte donnant sur la cour dès que les enfants sont à l’intérieur.
La directrice a souhaité reconduire l’exercice intrusion-attentat le lundi 17 octobre à 11h, pour entrainer les enseignantes et les élèves, et surtout pour vérifier la diffusion de la sirène de la centrale intrusion à tout le bâtiment. Cette fois-ci, le scénario était juste lié au déclenchement de la sirène intrusion (code de mise en route tapé par la secrétaire). Il en ressort que les deux classes du fond n’ont pas entendu la sirène. La directrice demande donc à la mairie l’ajout d’une sirène au devis des médaillons.

La directrice informe qu’un exercice incendie a été réalisé le 05 octobre 2016 à 11h25. Les consignes ont été respectées, les portes coupe-feu ont fonctionné et l’évacuation a été rapide. Les 3 classes regroupées pour le début de la chorale en salle de motricité n’ont pas eu de souci d’évacuation. Elle signale toutefois que la centrale incendie ne fonctionne plus depuis le 17 octobre suite à une coupure d’électricité, et qu’après vérification, elle doit être remplacée dans les prochains jours.

 PRESENTATION DES COMPTES DE LA COOPERATIVE

Le bilan de l’association USEP qui gère les comptes de la coopérative de l’école est présenté aux membres du conseil d’école. Ils ont été vérifiés par deux parents d’élèves de l’école, début octobre.
Les charges et les produits sont détaillés tour à tour, par la directrice trésorière qui annonce un bénéfice de 1636 € pour l’année passée. Elle explique ce résultat bénéficiaire par les recettes des actions menées par les parents et les cotisations.
La directrice remercie d’ailleurs vivement les parents d’élèves pour leur investissement dans l’organisation des buvettes et du loto, principales recettes de ce bilan, hormis les dons libres à la coopérative.
Mr Bonet informe que désormais les écoles devront remplir un dossier de demande de subvention, pour justifier administrativement le versement de la subvention transport par la mairie.

 PROJET D’ ECOLE

La directrice présente les deux axes du nouveau projet d’école 2016-2020, bâti d’après les constats effectués, et les actions qui seront mises en place sur ces quatre années.

Le premier objectif est d’ "améliorer le climat scolaire" , pour amener les élèves à s’approprier les règles de l’école, avec trois actions :
- la création de panneaux reprenant les comportements à suivre dans chaque lieu commun de l’école. Mme Claudot indique qu’il est important d’harmoniser les règles en temps scolaire et périscolaire, et que les atsems et les intervenants TAP seront conviés à une réunion pour en discuter. Mr Bonet remercie l’équipe enseignante pour leur prise en compte du temps périscolaire dans leur projet d’école.
- la mise en place d’ateliers philosophiques en classe
- la mise en place de réflexions avec les parents et partenaires , sur l’école et sur les gestes civiques à adopter dans les lieux publics . La directrice informe du souhait des enseignants de mettre en place l’année prochaine un "café des parents". Cela consiste en des moments d’accueil des parents pour une discussion sur un sujet précis, lié aux questionnements ou inquiétudes des parents d’élèves, afin de dédramatiser la scolarisation de l’enfant et ce qui en découle. Les parents d’élèves délégués présents sont favorables à cette idée ; tout comme l’adjoint municipal à l’éducation, qui évoque la possibilité d’un financement mairie pour une intervention particulière.

Le deuxième objectif est d’"améliorer les compétences orales pour communiquer, échanger et réfléchir avec les autres", avec trois actions :
- la mise en place de situations d’apprentissages en classe, utilisant le téléphone comme moyen de communication
- l’installation et l’utilisation de jeux de communication dans la cour de l’école
- la multiplication des échanges interclasses.

 CARNET DE SUIVI DES APPRENTISSAGES

La directrice présente ensuite le nouveau carnet de suivi des apprentissages et son fonctionnement. Elle précise qu’il remplacera le livret d’évaluation remanié l’année dernière.
Elle explique que, pour chaque domaine, les parents trouveront les réussites de leur enfant (dessins ou textes, le plus souvent collés par les élèves), un rappel des compétences attendues en fin de GS et un bilan des progrès rédigé par l’enseignante.
Il sera transmis deux fois dans l’année aux parents, en février lors de l’entretien individuel, puis au mois de juin.

 PROJETS, SORTIES, ANIMATIONS

Lors de la semaine du goût, la directrice explique qu’un rallye du goût a été organisé sur le thème "comment mangent les enfants dans les autres pays ?", où les élèves ont découvert 5 pays ( Italie, Maroc, Chine, Inde, Mexique)(drapeau, emplacement sur une carte, visage de l’enfant du pays, tenue vestimentaire, musique traditionnelle, façon de manger), et goûté 5 préparations réalisées par les élèves (pizza, couscous, rouleaux de printemps, nan, tortilla de mais et guacamole). La directrice présente le carnet de voyage composé de six pages, une par pays, plus celle de la France. Sur chaque page, les élèves ont colorié le drapeau, collé une gommette couleur sur la carte du monde pour situer le pays par rapport à nous, entouré l’ustensile utilisé pour manger et collé la photo du visage de l’enfant et du plat.

Mme Lalin présente ensuite ses projets sur le thème de l’eau et l’écologie : un, mené avec le PNRA et l’association chemin faisan, l’autre mené en musique avec une intervenante du conservatoire. Elle informe que dans le cadre de son projet, une demande pour l’installation d’un récupérateur d’eau sera faite à la mairie. Mr Bonet lui répond favorablement.
Sa classe de GS participera à un cycle roller au mois de novembre, et à une classe à thème "initiation à l’ équitation", financée par la mairie et la coopérative scolaire en mai.

Mme Gay décrit son projet avec le PNRA et l’association chemin faisan sur la construction d’un hôtel à insectes dans le jardin de l’école, en lien avec le projet d’école et le respect de la nature. Ses élèves auront aussi un cycle de roller, et des séances d’escalade dans l’année.

Mme Claudot informe de son projet PNRA sur le respect de la nature (faune et flore) dans la cour de l’école, avec au final la création de panneaux de comportements.

Mme Corneille présente son projet sur l’arbre, en lien avec le PNRA , l’association chemin faisan et le projet d’école. Elle signale qu’ils ont déjà effectué une sortie au musée des Alpilles avec l’impression de feuilles, et qu’ils y retourneront pour un autre travail sur les plantes. Elle signale qu’ils se rendront aussi à la caserne des pompiers , toujours en lien avec la protection de l’arbre. Mme Claudot rajoute que la classe bénéficiera de deux interventions dans le potager du lycée agricole sur le "thème de la graine à la fleur" .

Mme Forel travaillera avec Mme Nathalie Fages du CFPPA du lycée agricole, sur la création d’un jardin agroécologique, lors de 8 séances à l’école et au lycée.

D’autre part, chaque classe assistera cette année à un spectacle :
- "mademoiselle rêve", théâtre d’objets, le 28 novembre à la salle Henri Roland, pour les classes de Mmes Claudot et Corneille
- "enfantines", spectacle musical, le 16 mai à l’alpilium, pour la classe de Mme Forel
- "Les méduses", installation artistique, le 16 décembre à l’Alpilium

 FETES

Le loto de l’école aura lieu le samedi 26 novembre 2016. La directrice remercie encore les parents d’élèves délégués qui préparent ce loto.

La fête de Noël aura lieu le mardi 13 décembre 2016 à l’Alpilium. La directrice annonce le déroulement de la journée : spectacle de la compagnie "sens en éveil", intitulé " il faut sauver Noël" à 9h30, suivi de la chorale de l’école ; vers 16h, goûter de noël en présence du père noël. Les parents d’élèves annoncent qu’ils tiendront un stand buvette à l’Alpilium le mardi matin.

A la demande des parents d’élèves, la directrice annonce thème libre pour le carnaval de l’école, qui devrait avoir lieu le mercredi 5 avril 2017.

 TAP et CANTINE

Les parents d’élèves remercient la mairie pour l’affichage des photos des intervenants aux TAP, et souligne le problème de contrôle de l’identité lorsque c’est un remplaçant qui gère la sortie des élèves. Mme Just et Mr Bonet expliquent que demander la carte d’identité à tout le monde n’est pas faisable non plus, et qu ’ils font leur maximum pour que ce soit toujours les mêmes remplaçants afin de connaître au mieux les personnes qui récupèrent les enfants.
La directrice demande à ce que "TAP" soit noté sur les productions plastiques des élèves, à côté de leur prénom, pour identifier clairement ce qui émane des TAP.
Au niveau de la restauration scolaire, Mr Bonet informe que les commissions-menus vont être reprogrammées cette année, la première en février. Il invite les parents délégués à venir manger exceptionnellement à l’école pour donner leur avis.
Une mère d’élève demande à ce que les plats de substitution pour les enfants qui ne mangent pas de porc, soient inscrits sur le menu. La mairie informe que cela ne peut être mis qu’au jour le jour, en fonction des denrées en réserve, et signale qu’elle va voir ce qui peut être fait .

II- TRAVAUX

Parmi les travaux importants réalisés cet été, il y a eu la réalisation d’une dalle devant la grande balançoire pour combler les trous et stabiliser la terre qui disparait lors des ruissellements, le nettoyage des bouches d’évacuation de la cour, et la peinture des poteaux du préau.

En ce qui concerne les travaux à réaliser, la directrice rappelle la demande de traçages au sol dans la cour , de fourniture d’ordinateurs plus performants que les actuels, de peinture des murs abîmés lors de l’inondation du 2 septembre 2015 , et elle revient sur les travaux inhérents à la sécurisation de l’école qui seront faits une fois la subvention accordée.

Elle annonce ensuite que la salle d’accueil sera repeinte pendant les vacances de Noël.

La séance est levée à 20h30

 

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

École maternelle Marie Mauron Saint Rémy de Provence – Responsable de publication : M. ou Mme l'IEN de circonscription
Dernière mise à jour : dimanche 15 octobre 2017 – Tous droits réservés © 2008-2017, Académie d'Aix-Marseille