Marie Mauron
École maternelle
Saint Rémy de Provence
 

Compte-rendu du conseil d’école du 07 novembre 2017

mardi 21 novembre 2017, par direction

Compte-rendu du CONSEIL D’ ECOLE
du mardi 7 novembre 2017

Présents :
Les enseignantes : Mmes CLAUDOT, GAY, PERONNE, FOREL, CORNEILLE
Les parents élus : Mmes DELBOSC, ROVINI, PELLEGRIN ,SAUZON et Mr AGULLO
Les représentants de la mairie : Mr BONET et Mme JUST
La DDEN : Mme RICO-RELAVE
Les atsems : Mmes GILLES et RAMAGE

La séance est ouverte à 18h
La directrice informe les membres que le compte-rendu sera validé par les parents d’élèves, la mairie et l’inspectrice avant diffusion.

I- VIE DE L’ECOLE

 RENTREE 2017 :

Présentation des membres du conseil d’école et de la constitution de l’école : 125 enfants dont 40 PS, 50 MS, 31 GS, et 4 TPS (accueillis suite à la fermeture de classe à la maternelle Mas de Nicolas), répartis en cinq classes (GS/TPS, MS/GS, MS, PS/MS et PS) de 20, 25, 26 ou 28 élèves. La directrice explique l’effectif plus faible en GS/TPS dû à deux désistements de toutes petites sections et un déménagement de GS, et à un choix pédagogique pour un meilleur accueil des enfants de 2 ans.
La directrice rappelle le retour aux quatre jours d’école, voté au dernier conseil.
Elle informe ensuite de la suppression du poste de la secrétaire, Hélène Gaillard, dont le contrat a pris fin le 31 octobre 2017, et évoque les difficultés que cela pose dans l’organisation et le fonctionnement de l’école. Elle donne l’exemple de la gestion des retards, et celui d’un épisode arrivé la veille, où à 8h30, l’enseignante de service au portail a dû confier la surveillance des entrées pour gérer une rixe entre deux mères d’élèves à l’entrée de l’école, tout en faisant appeler la directrice dans sa classe par l’intermédiaire d’un parent. Les parents d’élèves délégués signalent qu’ils ont envoyé un courrier au DASEN contre cette suppression de poste, tandis que la mairie leur répond que le financement d’un tel poste n’est pas de leur ressort. Enfin, une motion contre cette suppression de poste est proposée et votée à l’unanimité par les membres du conseil d’école, et est jointe à ce compte-rendu.

 VOTE DU REGLEMENT INTERIEUR

En raison des changements d’horaires, suite à l’abandon du mercredi matin et des TAP, le règlement intérieur doit être modifié. Le nouveau texte de la partie "horaires de classe" ci-après est voté à l’unanimité :
" Le matin : de 8H30 à 11H30
- L’entrée se fait à 8H20 ; les parents doivent accompagner leurs enfants jusqu’à la porte de la classe.
- La sortie se fait à 11H25 ; les parents viennent chercher leurs enfants devant la porte de la classe.

L’après- midi : de 13H30 à 16H30
- L’entrée se fait à 13H20, les parents doivent accompagner leurs enfants au portail de la cour.
- La sortie se fait à 16H25 , par la cour, devant la porte de la classe. "

 POINT SECURITE

La directrice informe qu’un exercice incendie a été réalisé le 05 octobre 2017 à 10h. Les consignes ont été respectées, les portes coupe-feu ont fonctionné et l’évacuation a été rapide. Elle signale que pour cet exercice, la classe de Mme Peronne a testé et réussi une évacuation par la salle des maîtres , puisque la porte donnant sur la cour est actuellement condamnée. Mme Claudot précise que la porte est condamnée car elle menace de tomber sous des ouvertures quotidiennes, mais qu’elle peut s’ouvrir et serait utilisée en cas de problème. La mairie annonce que le budget de réparation très élevé a été dur à trouver mais que la porte sera changée fin décembre .

Mme Claudot informe d’un exercice intrusion-attentat réalisé le mardi 17 octobre à 9h50. L’objectif était de réaliser une transmission d’alerte grâce aux cornes de brume présentes dans chaque classe. Le scénario était le suivant : un intrus (représenté par elle-même) s’introduisant par la cour, muni d’un appareil photo devait essayer de prendre les élèves en photo. Les élèves avaient pour consigne de se cacher s’il la voyait avec un appareil photo.
La directrice n’a pas pu entrer directement dans la première classe, puisque les portes donnant sur la cour sont , depuis l’exercice de l’année dernière, verrouillées quand les élèves sont à l’intérieur. Ainsi, l’enseignante a pu donner rapidement l’alerte par le couloir, puis s’enfermer et cacher ses élèves avant que l’intrus ne soit à l’intérieur.
Ensuite, chaque classe du couloir a transmis l’alerte et s’est confinée. Les élèves ont réalisé l’exercice de confinement avec calme et sérieux, bravo à eux.

La directrice précise ensuite qu’un visiophone a été installé cet été sur le portillon d’entrée, avec un écran de contrôle installé dans son bureau et un combiné installé dans sa classe.
En réponse aux parents d’élèves, Mr Bonet indique que la surélévation du portail est prévue pour 2018, mais que l’installation de barreaux aux fenêtres du réfectoire n’avait jamais été évoquée. Il est vrai que l’accès à la fenêtre est assez facile de l’extérieur et que certaines fenêtres sont quotidiennement ouvertes pour aérer la pièce. Une réflexion est alors menée pour sécuriser au moins une fenêtre en barreaux.

 PRESENTATION DES COMPTES DE LA COOPERATIVE

Le bilan de l’association USEP qui gère les comptes de la coopérative de l’école est présenté aux membres du conseil d’école. Ils ont été vérifiés par un parent d’élève de l’école, Mme Pellegrin, début octobre.
Les charges et les produits sont détaillés tour à tour, par la directrice trésorière qui annonce un bénéfice de 1200 € pour l’année passée. Elle explique ce résultat bénéficiaire par les recettes des actions menées par les parents et les cotisations. Elle signale que les bénéfices financeront le projet communication de cette année, l’achat de matériel pour la chorale et la médiathèque, et des sorties dont une sortie de tous les élèves pour un spectacle particulier (en recherche).
La directrice remercie d’ailleurs vivement les parents d’élèves pour leur investissement dans l’organisation des buvettes et du loto, principales recettes de ce bilan, hormis les dons libres à la coopérative et la subvention mairie.

 PROJET D’ECOLE

La directrice informe que les enseignants recevront tous les parents en entretien individuel, entre le 12 et 23 février 2018 pour remettre le carnet de suivi des apprentissages.

La directrice rappelle ensuite les deux axes du projet d’école 2016-2020 et présente les panneaux imprimés (pour un coût de 400€) dans le cadre du projet sur les règles, qu’il ne reste plus qu’à fixer sur des contre-plaqués dans la cour.

Les actions qui seront menées cette année sont ensuite détaillées :
- pour l’objectif "améliorer les compétences orales pour communiquer, échanger et réfléchir avec les autres" : installation et utilisation de jeux de communication dans la cour de l’école, en plus des situations mises en place dans les classes.
- pour l’ objectif "améliorer le climat scolaire" : l’impression et l’installation dans la cour du dernier panneau des bons comportements à avoir, et la mise en place d’un "café des parents" , un mardi matin par trimestre. La directrice rappelle le principe d’un moment d’échange à l’école entre parents, enseignant et intervenant, pour dédramatiser la scolarisation de l’enfant ou traiter de tout autre sujet concernant l’enfant . Le premier rdv est fixé au mois de décembre sur inscriptions ; un mot d’information avec un coupon-réponse sera distribué quinze jours avant aux parents. Le thème et l’intervenant ne sont pas encore complètement définis.
Mr Bonet approuve l’initiative et propose à nouveau l’aide de la mairie pour le financement d’une intervention particulière selon les besoins.

Les parents d’élèves font remarquer que beaucoup de parents fument devant le portillon de l’école et demandent s’il est possible d’afficher un panneau d’interdiction de fumer. Mr Bonet et Mme Claudot leur répondent que c’est un espace public et que cela semble délicat, mais l’idée d’un panneau créé par les enfants, dans la lignée des panneaux de règles établis, est envisageable et notée par les enseignantes.

 PROJETS, SORTIES, ANIMATIONS

Lors de la semaine du goût, la directrice explique qu’un rallye du goût a été organisé sur le thème "les animaux nous nourrissent ou les aliments d’origine animale". Les élèves ont fabriqué du beurre, des yaourts, ont goûté des oeufs, différents laits, différents fromages, différents miels, et ont découvert sous forme de devinette ou de jeux d’association les animaux qui donnent la charcuterie, la viande, etc... Ils sont repartis avec un livret sur lequel ils ont collé les aliments correspondants à chacun des animaux.
Mme Peronne présente ensuite son projet sur les animaux des Alpilles, mené avec le PNRA et l’association chemin faisan, et son projet mené en musique avec une intervenante du conservatoire.
Mme Corneille présente son projet sur " le mouton, de l’imaginaire au réel" en lien avec le PNRA , l’association chemin faisan et le projet annuel. Elle signale qu’ils effectueront à ce sujet une sortie au musée des Alpilles et une visite avec un jeu de piste dans une bergerie.
Chaque classe participera à une séance de sensibilisation aux déchets, avec l’intervention de Nathalie Manceron, de la communauté de commune.
Les classes de GS auront chacune un cycle roller de 4 séances de novembre à janvier.
Les grandes sections de Mme Gay auront 4 séances d’escalade d’avril à juin, au mur d’escalade.
D’autre part, deux classes , celles de Mme Forel et Mme Peronne, assisteront le 29 janvier 2018 à l’Alpilium, au spectacle " Un mystérieux voyage en forêt ", offert par la municipalité. Ce spectacle s’adresse aux MS et GS. Mme Forel et Mme Claudot soulignent la difficulté de choisir une classe plutôt qu’une autre, surtout quand ce sont des cours doubles, et demandent s’il y aurait encore de la place pour les 16 GS de Mme Gay. Mme Just répond qu’elle va voir ce qu’elle peut faire.

 FETES

Le loto de l’école aura lieu le samedi 25 novembre 2017. La directrice remercie encore les parents d’élèves délégués qui préparent ce loto.

La fête de Noël aura lieu le jeudi 21 décembre 2017 à l’Alpilium. La directrice annonce le déroulement de la journée avec un spectacle et la chorale le matin à l’Alpilium, et le goûter de noël en fin d’après-midi, en présence du père noël.

A la demande des parents, la directrice annonce que le goûter des rois se fera le vendredi 26 janvier et que le carnaval n’est pas encore fixé mais il devrait avoir lieu avant les vacances de Pâques, et le thème sera "les animaux".

 GREVE

Les parents d’élèves demandent pourquoi le service minimum n’est pas effectif sur le temps de restauration. Mr Bonet répond que la municipalité se doit en cas de grève des enseignants d’assurer un service minimum pendant le temps scolaire, mais que la restauration est un service en plus qui n’est pas obligatoire. Mme Just rajoute qu’il n’est pas possible de remplacer des agents grévistes ; si ceux-ci sont trop nombreux, il lui est alors impossible d’assurer le périscolaire.

Les parents d’élèves demandent ensuite à être informés des motifs de grève des agents territoriaux. Mme Just précise qu’il n’est pas du ressort de la ville d’informer des motifs de grève. Les atsems présentes au conseil entendent la demande, sont disposées à exposer leurs motifs de grève et transmettront à leurs collègues.


II- TRAVAUX

Parmi les travaux importants réalisés cet été, il y a eu la réfection du bloc " toilettes "du fond du couloir (changement du sol, réaménagement de la buanderie, installation de cloisons et portes à chaque cuvette), et le remplacement des ordinateurs de la bibliothèque par des ordinateurs plus performants récupérés des services municipaux. Mme Just rajoute que la chaudière a été changée .

En ce qui concerne les travaux à réaliser, la directrice rappelle les finitions du bloc-toilettes, les panneaux des règles à fixer dans la cour, l’installation d’une bordure sous la haie de cyprès, et la création d’une prise triphasée pour le four à céramique déplacé. Elle informe d’un problème (réglé dès le lendemain) avec la ventilation de la cuisine dont la sortie se situe en salle de goûter et refroidit toute la pièce. Enfin, elle transmet à Mr Bonet une demande de climatisation pour une classe de l’école, exposée dès le matin au soleil et qui était tellement intenable en juin que l’enseignante a dû faire classe dans la salle d’accueil. L’adjoint à l’éducation comprend la situation, prend note mais préfèrerait équiper une salle commune, comme la salle d’accueil en climatisation pour qu’elle puisse servir à toutes les classes à tour de rôle. Le sujet est extrêmement sensible, au vu du nombre de demandes. Jusqu’à présent, la ville a refusé toute demande d’équipement en climatisation.

La séance est levée à 20h.

La directrice, la secrétaire.

 

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

École maternelle Marie Mauron Saint Rémy de Provence – Responsable de publication : M. ou Mme l'IEN de circonscription
Dernière mise à jour : samedi 13 octobre 2018 – Tous droits réservés © 2008-2018, Académie d'Aix-Marseille